< Retour à la liste

Les bienfaits de la canneberge

Cette baie originaire d'Amérique du Nord aussi appelée cranberry, est servie en sauce pour accompagner la dinde de Thanksgiving. Mais elle a bien plus à offrir, consommée de manière régulière.
Les canneberges sont riches en vitamine C et donc aux vertus anti-fatigue. C'est le fruit le plus riche en antioxydants. Il est reconnu pour lutter contre les radicaux libres et ainsi prévenir certaines maladies cardiovasculaires. Il est également recommandé pour prévenir les infections de la sphère urinaire (cystite), à condition de consommer régulièrement cette baie tout en buvant beaucoup d’eau. Le cranberry empêcherait les bactéries E.coli de s’accrocher sur la vessie et ainsi de proliférer et provoquer des infections urinaires. Celles-ci touchent plus souvent la femme (au moins 10 fois plus que l’homme) et dans leur vie, au moins la moitié d’entre elles auront une infection.
 
 
Sous quelle forme le consommer ? 
La récolte s’étale de septembre à décembre ce qui permet de trouver de la canneberge fraîche sur cette période. Crue, elle est très acide mais 3 à 5 baies par jour suffisent. Vous pouvez ensuite les congeler pour les consommer plus tard ou les sécher. La grande airelle d'Amérique est également en vente sous forme de jus (avec d’autres fruits ou bien seul), en conserve pour les sauces. Les canneberges séchées peuvent être ajoutées à votre petit déjeuner du matin dans un granola par exemple associé à des oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou, noix de pécan).
 
En cas de doute ou de problème, il faut évidemment consulter son médecin.
 
 
Crédit photo obligatoire : FoodCollection / Photononstop
Cette recette vous a plu ? Partagez-la avec vos amis
Fermer
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences. En savoir plus